Le CD


 

CD2

Enregistrer

Enregistrer



 

 


Est-ce que l'on voit? (Joblin / Malto)

Lou Saintagne

 

lou ailes1

 

 

Du Sentier des Halles (Paris) à la Soupe aux Choux (Bourges), en passant par le Zénith (Lille), LOU SAINTAGNE s'impose au fil des salles et de ses spectacles comme une artiste affirmée et confirmée.

 

Après avoir souvent partagé la scène avec Jean Guidoni, c'est Juliette qui a signé la mise en scène de son précédent spectacle "Bébert et ouam".

 

Interprète à l'inconstestable présence scénique, MonsterSongs habille à la perfection le goût de Lou pour les histoires qui se racontent en chantant.

 

 

 

 

Eve Carmignac

eve

 

 

On n'est pas obligé d'être irlandaise ou bretonne pour jouer merveilleusement de la harpe celtique. Il faut juste avoir tricoté ses doigts des années durant sur des cordes verticales et surtout aimer par-dessus tout rechercher les sonorités rares, les harmonies fines. La dextérité bien sûr, mais au service de l'émotion.

 

Eve Carmignac joue comme on respire et respire avec ceux qui jouent.

 

Indiscociable de cette création, Eve apporte à MonsterSongs non seulement son talent, non seulement son inventivité mais son plaisir à être actrice majeure et complémentaire de Lou.

 

 

 

 

 

 

 

Jean-Pierre Joblin

jp

 

 

Après avoir été dessinateur et scénariste pour le Dessin Animé (France Animation et Marina Productions), Joblin collabore avec Gilles Chaillet sur les décors de sa série "Vasco" (Le Lombard) avant d'adapter en BD des contes (Maupassant, Moyen-âge) pour les éditions Petit à Petit.

 

Parolier, il a signé des chansons pour Lulu Borgia, Paris-Bossa, Bruno Daraquy et Lou Saintagne.

 

Scénariste de BD, il a obtenu le prix "jeune bulle" au festival Atlantis de Nantes pour "La Légende Dorée" (Vents d'Ouest), tryptique dessiné par Olivier Le Discot avec qui il a également publié "Monsterland" (de Borée).

 

Donnant dans l'humour, voire la franche déconnade, il a publié "Com' ci... Com' ça..." (Yil édition) avec Gezman, et "Envoyez-les chier" (Yil édition) avec Philippe Jallois.

 

Joblin vient d'illustrer "André Claveau, ne m'oubliez pas" (ABM) de Pierre-Yves Paris.

 

Il illustre régulièrement la collection "Les encyclopes" (Milan) et prépare un livre-disque illustré intitulé "François Villon, Corps à coeur" pour les éditions l'Harmattan. Cet ouvrage présentera l'ensemble du texte et des chansons conçus pour Bruno Daraquy sur des musiques de Malto.

 

Avec le même Malto, il propose aujourd'hui "MonsterSongs", une revisite du "fantastique" en chansons, pour Lou Saintagne.

 

 

blog J-P Joblin

blog MonsterLand

 

 

 

 

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Malto

malto2

Compositeur depuis plus d’une vingtaine d’années, Malto a écrit des musiques de spectacles pour le Théâtre de La Lune, et composé des chansons pour Michèle Hendricks, Lulu Borgia, Le Groupe Paris Bossa, Bruno Daraquy et Lou Saintagne.

 

En 2002, puis en 2007, il sort le médiatique « Belle Campagne » chez EMI, avec les voix réelles, chantantes et manipulées de Jacques Chirac, Lionel Jospin, Jean-Pierre Chevènement et Arlette Laguiller.

 

Comme suite à ces productions, Wam et Publicis lui commandent des compositions pour la pub.

Il obtient le premier prix CB news pour les musiques de la campagne Malibu en 2004.

 

Il signe des musiques de films : « La galette », « Concerto pour verres et petites cuillères » ou encore « Nocturne pour une peinture ».

 

Avec son complice, Jean-Pierre Joblin, il compose en 2011, les musiques du spectacle « François Villon, corps à cœur… » pour le comédien-chanteur, Bruno Daraquy.

Les chansons de ce spectacle forment un tour de chant : « Frères humains… 17 chansons autour de François Villon », créé en 2012 au Théâtre Libre de Saint-Etienne.

Un livre-disque présentant l’intégralité de « François Villon, corps à cœur » est publié en 2016 par les éditions l’Harmatttan.

 

En 2016, toujours avec Joblin comme parolier, il compose pour Lou Saintagne les musiques et les arrangements de « Monstersongs », spectacle entièrement consacré au genre « fantastique ».

 

 

 

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Olivier Le Discot

Le Discot C

 

 

Après un passage par les studios Ellipse où il travaille sur les adaptations des albumsde Tintin en dessins animés, Olivier Le Discot collabore avec le dessinateur de BD Christian Gine sur les séries scénarisées par Didier Convard « Neige » chez Glénat et « Finckel » chez Delcourt.

 

Il rencontre Jean-Pierre Joblin avec qui il élabore quelques projets.

 

Pendant une douzaine d’années, il développe une carrière de dessinateur publicitaire qui l’amènera à étudier l’image de synthèse.

 

Pour le magazine « Maximal », il exécutera un grand nombre d’illustrations de faits divers comme l’ont fait jadis Di Marco et un certain Albert Uderzo.

 

Ayant envie de développer un travail d’auteur qui lui soit plus personnel, il demande à Joblin de lui écrire un scénario de BD sur mesure ; ce sera « La Légende Dorée ».

En 2009, il signe l’affiche de l’exposition « Anges et Super Héros dans la Bande Dessinée », au scriptorial du Mont-Saint-Michel.

 

En 2012, il illustre « Monsterland », un recueil de nouvelles fantastiques écrites par Joblin (édt De Borée).

Ce livre, servira de référence au spectacle « Monstersongs » (musiques de Malto) interprété par Lou Saintagne.

 

 

blog Olivier Le Discot